Contrat Creative Commons
Le contenu de ce site, texte et images,
est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
imprimer

Genre et logiciel libre

Pourquoi les femmes ne sont-elles que 6% dans le logiciel libre (le codage en tous cas) ?

Lire le texte introductif de Jean-Pierre Archambault, pour le Salon Linux du 10 au 12 mai 2011 au CNIT La Défense
http://www.solutionslinux.fr/animation_43_168_1436_p.html?cid=528
http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a1010h.htm

Pour la table ronde à laquelle j'ai été invitée à intervenir, voici mes idées principales.

Libre et durable

Libre et durable sont intimement liés : on ne peut envisager un avenir durable à 7 milliards sur une planète limitée, sans une écologie des idées, c'est-à-dire une circulation et une diffusion libres des idées en matière de modes de vie durables.

Si les femmes sont peu présentes dans le libre, elles sont en revanche en sur-représentation dans le durable, pour plusieurs raisons : un goût plus marqué chez les filles dès le plus jeune âge pour la planète, les causes sociales, l'éducation ; un sens du long terme ; elles démontrent aussi une capacité plus marquée à l'intelligence collective en groupe (cf étude du MIT).

Les femmes, hackers de modes de vie durables ?

Si l'on revient maintenant à l'origine, le "hacking" consiste à "bidouiller" astucieusement des machines pour en prendre le contrôle. Dans mes travaux, je postule que la conversion vers le durable repose sur l'action de "hackers", "professionnels-amateurs" ou créatifs culturels qui vont "hacker" notre modèle de société - société du jetable (cf docu sur l'obsolescence accélérée, Arte février 2011), toxique pour les individus (cf "pronétariat" et "fatigue d'être soi"). A ce titre, les femmes sont donc des "hackers" en masse, présentes dans tout ce qui touche les modes de vie "réels" (éducation, santé, services aux personnes, qualité de vie, maison...), ainsi que dans le Web collaboratif (participation aux forums, réseaux sociaux). Je pourrai donner des exemples de chercheuses qui ont "hacké" les logiciels de vie (semences paysannes), ou d'autres qui ont mené des initiatives très innovantes en matière de "hub créatif" ou d'enseignement supérieur.

Par conséquent, pour accroître la participation des femmes dans le libre, je suggère de renforcer de manière systématique le lien entre "libre et durable". Les femmes viendront naturellement dans l'écosystème du libre s'il permet de mieux diffuser des modes de vie durables dans lesquels elles ont une activité engagée de "professionnel-amateur" ou de "hacker" - elles viendront plus d'ailleurs dans la documentation et la transmission des savoirs, que dans le code.

Il faut pour que cela fonctionne leur donner plus de temps libre pour "bidouiller" les modes de vie, et faciliter l'émancipation intellectuelle dès le plus jeune âge pour qu'elles osent se lancer dans l'entrepreneuriat social ou durable.

Créé par: thanh dernière modification: Mardi 10 of Mai, 2011 [16:55:00 UTC] par thanh


Des abeilles et des hommes
Utilise Tikiwiki Utilise PHP Utilise Smarty Utilise ADOdb Utilise CSS Utilise RDF
RSS Wiki RSS Blogues
[ Temps d'exécution: 0.29 secs ]   [ Mémoire utilisée: 7.95MB ]   [ GZIP Disabled ]   [ Charge du serveur: 0.21 ]
Dernière mise à jour CVS: Vendredi 26 of Octobre, 2007 [16:59:54 UTC]