Contrat Creative Commons
Le contenu de ce site, texte et images,
est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
imprimer

De l'inégalité parmi les sociétés

En anglais : Guns, Germs and Steel (Fusils, microbes et acier, le sort des sociétés humaines).
Cet essai, de Jared Diamond, a obtenu le Prix Pulitzer du meilleur ouvrage général hors fiction en 1998, tente d'expliquer comment l'environnement a permis à certaines sociétés dites « avancées » d'en dominer d'autres moins avancées.

Résumé

L'auteur retrace l'histoire des sociétés humaines depuis -13 000 ans c'est-à-dire le Néolithique en Eurasie. Les sociétés occidentales qui ont leurs racines dans le Croissant fertile doivent leur richesse à plusieurs hasards de circonstance, en ce qui concerne leur environnement:
  • l'Eurasie est un continent vaste avec un long axe est-ouest, avec peu de barrières écologiques (chaînes de montagne, désert). Cela a permis la subsistance de mammifères domesticables: mouton, chèvre, chevaux. Dans d'autres continents les mammifères équivalents ont été rapidement exterminés par les sociétés de chasseurs.
  • En Eurasie se trouvent des plantes domesticables à graines grosses et qui se conservent bien: pois, blé, orge. La présence de telles plantes serait due à un environnement tempéré aux saisons bien marquées.

Ensuite, cet avantage "biogéographique" a permis aux populations du Croissant fertile puis de l'Eurasie de développer leur suprématie sur les autres civilisations par étapes successives
  • Ceci a permis rapidement l'apparition de l'agriculture et de société de producteurs, et non plus de chasseurs-ceuilleurs. Ça a permis une augmentation de la production alimentaire et donc des populations. Les Hommes eurent aussi plus de temps à consacrer à l'artisanat, l'industrie, l'innovation, la politique, la culture. Ils se sont organisés en sociétés hierarchisées, avec une division importante du travail. Apparition de l'écriture. Toutes ces conditions étaient réunies dans le croissant fertile.
  • Ces modes de vie se sont facilement propagés vers l'ouest car il n'y a pas de barrières écologiques majeures. Tandis qu'au Moyen-Orient il y effondrement de sociétés sumériennes, probablement pour des raisons environnementales (salinisation des sols provoquée par l'agriculture).
  • Le bétail transmet aux humains des maladies ( variole, peste, tuberculose). La maîtrise des métaux (cuivre, bronze, fer ) permettent de façonner des outils performants.
  • En Europe occidentale le caractère découpé de la géographie empêche l'unification, ce qui provoque l'émergence d'états rivaux et en concurrence (à l'inverse de la Chine). Cette concurrence poussa à l'innovation : armement, navigation. Les occidentaux explorent les autres continents, où les populations n'ayant pas bénéficié d'autant de facteurs « favorables » sont restées à l'état de chasseurs-cueilleurs, ou de sociétés moins armées.
  • Les maladies héritées du bétail ont décimé les populations indigènes sur ces continents, en même temps qu'elles étaient massacrées par les explorateurs ou les colons.

Créé par: thanh2 dernière modification: Mercredi 19 of Mai, 2010 [22:16:14 UTC] par thanh2


Des abeilles et des hommes
Utilise Tikiwiki Utilise PHP Utilise Smarty Utilise ADOdb Utilise CSS Utilise RDF
RSS Wiki RSS Blogues
[ Temps d'exécution: 0.20 secs ]   [ Mémoire utilisée: 1.12MB ]   [ GZIP Disabled ]   [ Charge du serveur: 0.14 ]
Dernière mise à jour CVS: Dimanche 02 of Mars, 2008 [10:53:28 UTC]