Contrat Creative Commons
Le contenu de ce site, texte et images,
est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
imprimer

Les Héroïnes oubliées de la piste Ho Chi Minh

Par Patrice de Beer
Publié dans Le Monde le 28 février 2004 à 00h00, modifié le 28 février 2004 à 00h00

ELLES étaient jeunes, belles, souriantes dans ces images d'Epinal sur la piste Ho Chi Minh. C'était pendant la guerre du Vietnam, sous les bombardements américains, entre 1965 et 1973, quand 220 000 jeunes gens, dont 150 000 filles, se sont portés ' volontaires ' pour réparer la piste et permettre au flux incessant d'hommes et de matériel de partir sur le front sud-vietnamien, pour lutter contre les Américains et leurs alliés du régime de Saïgon.
La vie était terrible, sous la menace permanente des bombes, des maladies, de la malnutrition. Le régime communiste de Hanoï célébrait leur héroïsme, sans insister sur les conditions atroces dans lesquelles tant d'entre elles se sont sacrifiées, ' grains de sable ' de la révolution. L'écrivaine Duong Thu Huong a très bien su décrire leur vie, leur peine, leurs amours éphémères, volontaires ou forcées.
Le retour a été au moins aussi pénible. Au village, plus personne ne voulait de ces femmes, trop vieilles (à 24 ou 25 ans) pour être mariées, malades, ayant perdu leur teint de pêche, parfois même leurs cheveux. C'est ce nouvel apprentissage de la vie que raconte ce reportage plein de sensibilité et qui ne tombe ni dans la sensiblerie ni dans la propagande.

Ces femmes ont été laissées à elles-mêmes, abandonnées, surnommées les ' cinq sans ' : sans mari, sans parents, sans enfants, sans statut et sans proches. Mais aussi sans ressources, sans pension. Certaines ont donc choisi d'avoir un enfant hors mariage, malgré les quolibets ou les vexations sociales. Ce sont elles qui se racontent, avec pudeur, émotion. Il aura fallu attendre 1986 pour que soient inscrits dans le code de la famille les droits de la mère célibataire, et 1997 pour que leur statut de combattante soit reconnu, enfin.
Vieillies, parfois aigries, seules dans une société restée confucéenne, et donc machiste, elles donnent un exemple de courage, de cette force devant l'adversité qu'ont acquise les Vietnamiennes. Et pourtant, peu après la guerre, le premier ministre Pham Van Dong avait dit que, s'il y avait si peu de femmes dirigeantes, c'était qu' ' elles n'en étaient pas dignes ' !

https://www.lemonde.fr/archives/article/2004/02/28/les-heroines-oubliees-de-la-piste-ho-chi-minh_4281694_1819218.html

Créé par: thanh dernière modification: Vendredi 31 of Mai, 2024 [13:15:11 UTC] par thanh


Des abeilles et des hommes
Utilise Tikiwiki Utilise PHP Utilise Smarty Utilise ADOdb Utilise CSS Utilise RDF
RSS Wiki RSS Blogues
[ Temps d'exécution: 0.13 secs ]   [ Mémoire utilisée: 1.07MB ]   [ GZIP Disabled ]   [ Charge du serveur: 0.20 ]
Dernière mise à jour CVS: Dimanche 02 of Mars, 2008 [10:53:28 UTC]