Contrat Creative Commons
Le contenu de ce site, texte et images,
est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
imprimer

L'impératif de la durabilité


Tout ceci est repris dans un résumé de mon livre ici.

Une crise écosystémique

Nous vivons une crise sans précédent – économique, sociale, écologique, crise de sens et des valeurs. Si personne ne le conteste, certains prophétisent que l'humanité va disparaître, tandis que d'autres misent sur le "tout technologie". Ces idéologies extrêmes nous poussent à "faire l'autruche" alors qu'il faudrait de toute urgence agir.
L'empreinte écologique de l'humanité a plus que doublé en cinquante ans. Combinée avec l'explosion démographique mondiale, elle montre que nous avons avons dangereusement outrepassé les limites de la planète2. Et le bilan s'alourdit chaque année. Or le principe d'entropie3 est formel : nous ne pouvons durablement excéder la capacité de la Terre à se régénérer, car il nous faut toujours plus d'énergie pour remplacer ce que nous détruisons.
Le PIB n'a fait qu'augmenter à l'Ouest alors que les indices de bonheur et de satisfaction se dégradaient. Les plus riches souffrent d'excès en tous genres – obésité, malinfo, malbouffe, fatigue d'être soi". Au lieu de gravir la pyramide des besoins de Maslow, nous la descendons au fur et à mesure que notre pouvoir d'achat augmente.
Même le développement durable a été galvaudé5. Vitrine pour les élus ou gadget marketing pour les entreprises, il ne résoudra rien tant qu'il se cantonnera à faire un peu moins mal la même chose.

Une société toxique et contagieuse

Le problème n'est pas tant le nombre d'humains, que l'iniquité des modes de vie. 20% de la population occasionne 80% de l'empreinte mondiale. Pire, ces 20% donnent envie aux autres de les rejoindre dans des modes de vie dispendieux : voitures, pléthore de vêtements et appareils jetables, viande à tous les repas, etc.
Lorsqu'ils "s'enrichissent", les pays émergents se mettent à souffrir des mêmes maux que nous. Alors même que dans ces pays la malnutrition et la faim frappent encore une grande partie des plus démunis, les statistiques d'obésité et de surpoids s'envolent ainsi en Chine et en Amérique Latine.
La société que nous avons bâtie au Nord est toxique. Par effet de contagion, elle est en train de le devenir pour l'ensemble de la planète. C'est pourquoi il ne peut y avoir de solution durable sans une intelligence collective à grande échelle. Nous devons apprendre à « mieux vivre ensemble sur une planète limitée ».


Créé par: thanh dernière modification: Mardi 10 of Mai, 2011 [15:46:28 UTC] par thanh


Des abeilles et des hommes
Utilise Tikiwiki Utilise PHP Utilise Smarty Utilise ADOdb Utilise CSS Utilise RDF
RSS Wiki RSS Blogues
[ Temps d'exécution: 0.18 secs ]   [ Mémoire utilisée: 1.29MB ]   [ GZIP Disabled ]   [ Charge du serveur: 0.00 ]
Dernière mise à jour CVS: Dimanche 02 of Mars, 2008 [10:53:28 UTC]